"JAMAIS SANS PAPA" - Maison des Associations - 4 Rue Saint Jean - 26000 VALENCE
+33 (0)6 80 43 21 70
Jamais Sans Papa
 
 
 
 
 
 

20 septembre 2015 - femme actuelle - pères divorcés prêts à tout pour se faire entendre

Alain (membre de Jamais Sans Papa), 53 ans, un fils de 11 ans: « Mon fils se détache de moi »
Ma compagne a quitté le domicile conjugal il y a 13 mois. Elle devait partir trois semaines en vacances et n’est jamais revenue. J’ai alors découvert qu’elle avait contracté de grosses dettes. Nous avons un fils, Emilien, 11 ans. Belge, j’ai été obligé de prendre un pied à terre dans la Drôme, près du domicile de la maman dans l’espoir de le voir. J’ai entamé une procédure au Tribunal de Valence, reportée trois fois. J’ai d’abord eu le droit de récupérer Emilien un dimanche sur deux pour « reprendre contact avec mon fils », et, depuis septembre du vendredi 18h au dimanche 19h, toujours un week-end sur deux. Mais la réalité est tout autre : quand je me présente tous les quinze jours au domicile de la maman, elle appelle Emilien devant moi. Il la regarde et dit : « Non je ne viens pas ». Alors, elle me claque la porte au nez. Je considère que mon fils est victime d’aliénation parentale. J’ai déposé douze plaintes à la gendarmerie. Rien ne se passe ! Que fait la justice ? En attendant, mon enfant se détache de moi. On va devenir des étrangers l’un pour pour l’autre. Vais-je devoir attendre 5 ou 10 ans, avant de pouvoir espérer une condamnation ?
 

Femme actuelle sept 2015 - pères divorcés prêts à tout pour se faire entendre

Action collective de 12 associations de papas

Enfants autistes, enfants handicapés, enfants de divorcés, tous victimes d’une justice familiale dépassée. Propositions pour un vrai projet de loi Justice du 21ème siècle.
 
Confirmant le récent scandale des enfants autistes (http://www.liberation.fr/societe/2015/08/11/les- placements-abusifs-d-enfants-autistes-le-scandale-qui-monte_1361612), et le bilan du Syndicat de la Magistrature (http://www.newspress.fr/Communique_FR_290525_754.aspx), 12 associations de parents dressent un constat précis et chiffré de la situation et des graves défaillances de notre justice familiale. Elles font 4 propositions simples pour que le Projet de Loi Justice du 21ème siècle, qui sera débattu fin septembre, ne reste pas un patchwork de slogans vides et de mesurettes éparses qui évitent soigneusement l’insupportable réalité de la situation.
 
Les 12 associations ont lancé le 8 juillet une action collective contre la justice familiale, pour discriminations sexistes, déni de justice et graves préjudices humains et financiers à ses usagers.
 
La situation : La justice familiale inflige à des dizaines de milliers de ses usagers ( enfants, parents, grands- parents) de graves préjudices humains et financiers pendant et après le divorce: 
La Justice familiale ne se donne pas les moyens de faire appliquer les jugements ni de sanctionner les délits ! Non-présentations d’enfants, non-respect de l’autorité parentale et des jugements, pensions alimentaires (nous vous recommandons de lire l'intégralité de l'article)
 
 

Propositions pour le projet de loi Justice du 21Ème siècle

Jamais Sans Papa apporte son soutien à cette initiative
Télécharger
 

15 août 2015 : Soutien à Kévin Nachet (Rennes - 35)

SOUTIEN À KEVIN NACHET
 
 
Kévin Nachet, membre de  l’association I Comme Identité (section Auvergne), réalise actuellement place de la Mairie à Rennes (35) une action pour son combat judiciaire afin d’obtenir la garde de son enfant, bien que le TGI et la Cour d’Appel de Rennes aient rendu, jusqu’à présent, des jugements en faveur de la mère.

. Les soutiens des parents présents dans la région seront un réconfort pour lui.
 
Contact : 06.51.48.07.29 et kevinnachet@hotmail.fr