"JAMAIS SANS PAPA" - Maison des Associations - 4 Rue Saint Jean - 26000 VALENCE
+33 (0)6 80 43 21 70
Jamais Sans Papa
 
 
 
 
 
 

communication tardive des conclusions & accusations mensongères

Marc, 35 ans - Montélimar : La mère de ma file avait une avocate qui m'a communiqué ses pièces 5 mn avant l'audience, consistant essentiellement en des conclusions mensongères (et non prouvées dans le dossier). Je ne savais pas que je pouvais demander un report. J'ai pu réfuter une partie de ces conclusions, malgré le choc que cela m'a causé de les découvrir et le manque de temps pour répondre à toutes, mais uniquement avec des mots, sans rien pouvoir prouver. Je suis ressorti de l'audience annéanti. J'aurais du demander un report mais je m'étais présenté seul  et je ne savais pas que je pouvais demander un report. 

insultes dans les couloirs du TGI de Valence

Gregory , 38 ans - Valence : L'avocate de mon ex femme (Madame Melgar, elle ne mérite pas le titre "maitre") m'a insulté à la sortie de l'audience de non conciliation. Elle m'a regardé et dit dans les yeux : " il y a des pères à qui il faudrait instaurer une license pour avoir le droit de faire des enfants". J'ai été extrèmement choqué par ses propos à mon encontre et à l'encontre des pères. 

J'ai voulu lui répondre mais mon avocat m'a attrapé le bras et dit qu'elle cherchait à me destabiliser et qu'il ne fallait pas répliquer. J'ai donc suivi les conseils de mon avocate mais je ne suis pas prêt d'oublier ses insultes si dures à mon égard.

A ce moment là j'aurais du en faire part à l'ordre des avocats mais cela aurait été ma parole contre la sienne. Si les juges tolèrent tous les mensonges et comportement déontologiquement inacceptable des avocats, qu'est ce que l'ordre des avocats aurait-il bien pu faire ? 

Partager un témoignage sur les conclusions des avocats