"JAMAIS SANS PAPA" - Maison des Associations - 4 Rue Saint Jean - 26000 VALENCE
+33 (0)6 80 43 21 70
Jamais Sans Papa
 
 
 
 
 
 

En Ardèche, le TGI et le Conseil Général se prononcent contre le droit des pères !

Samedi 10 août 2013, confrontée à deux associations de pères en soutien de Fathi Bouzazi venu chercher sa fille (1 an) confiée à sa garde par la Justice le 10 avril 2013, la directrice du CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale) de St Péray, Martine Finels, également vice-présidente du Conseil Général de l’Ardèche a refusé de confier l’enfant à son père.

Jeudi 22 août 2013, le procureur de la République du TGI de Privas, Dominique Sénéchal, instamment interpellé par Fathi Bouzazi lui a déclaré en face à face qu’il « n’enverrait pas une compagnie de CRS pour arracher l’enfant à sa mère. »

Aujourd’hui vendredi 23 août 2013, les associations Jamais Sans Papa Drôme-Ardèche et SVP Papa Boulogne ainsi que plusieurs représentants du Collectif National de la Grue Jaune manifestent publiquement devant le TGI de Privas pour protester contre la position hors-la-loi de ces deux personnes qui engagent par la même occasion leurs institutions respectives.

Ce principe de l’enfant à la mère ancré dans les mentalités ardéchoises montre à l’évidence que l’égalité père-mère vis-à-vis des enfants en cas de séparation familiale est loin d’être une réalité dans ce département.

Des milliers de pères comme Fathi Bouzazi demandent instamment l’égalité parentale.

Comme le principe d’égalité appliqué au mariage pour tous, cette égalité totale père-mère en cas de séparation doit être le principe de base des travaux qui commencent ce mois de septembre au Ministère de la Justice dans le cadre de la réforme de la législation familiale.

Association Jamais Sans Papa Drôme-Ardèche
SVP Papa Boulogne
Collectif de la Grue Jaune Paris

OPERATION DES PèRES PERCHéS SUR LA CHEMINéE D’EYBENS

Dimanche 7 juillet 2013

La finalité des revendications est :
  • L'égalité parentale
  • La résidence alternée automatique en cas de séparation et divorce
  • L'application des lois existantes sur l'autorité parentale conjointe
  • Dénoncer le non-respect de l'autorité parentale conjointe
  • Re-éture des dossiers des grimpeurs en objectivant les denis de droit
  • Respect des déontologies professionnelles (avocats, huissiers, notaires, services et associations familiales, ...)
  • Aucune poursuite pour les grimpeurs rappellant la justice familiale défaillante
  • Discussion inter-associative au niveau des ministères concernés (Justice, famille, droit des femmes, santé, économie)