"JAMAIS SANS PAPA" - Maison des Associations - 4 Rue Saint Jean - 26000 VALENCE
+33 (0)6 80 43 21 70
Jamais Sans Papa
 
 
 
 
 
 

DEs enfants parlent de la garde alternée

Cette article du journal "Le Monde du 1er mars 2012 est toujours d'actualité, lire l'article sur le site du journal "Le Monde"  ou ci-dessous repris :
  • Tous les lundis, il faut se réorganiser, par Marvin R., lycéen,
J'ai plutôt bien vécu la garde alternée. Bien sûr, il y a des hauts et des bas, surtout peu après la séparation. D'une semaine à l'autre, il faut aller chercher les affaires - personnelles et scolaires - et ça prend pas mal de temps. Tous les lundis il faut se réorganiser. Chaque parent a son rythme, son mode de fonctionnement, et les choses qui sont tolérées chez l'un ne le sont pas forcément chez l'autre. Il faut que les parents – même s'ils se sont quittés en mauvais termes – se mettent d'accord sur les règles de base, c'est primordial pour la bonne éducation des enfants. Et, surtout, il ne faut qu'ils se rejettent la faute l'un sur l'autre : "Oui bah si c'est comme ça chez ta mère, elle a tort! Retournes-y si tu veux!". La communication entre les parents, c'est le plus important.
  • J'étais souvent triste, au bord des larmes, Anaïs, 22 ans, étudiante à Versailles, lire la suite
  • Avec le recul, la meilleure chose qui me soit arrivée, Tom M., 20 ans, étudiant en licence d'histoire, lire la suite
  • Au début, c'était nos parents qui étaient en garde alternée, Alice L., étudiante, 23 ans, Paris.
  • "Je me sentais parfois comme un moyen de compétition entre mes parents", Elise V., originaire du Mans, étudiante Erasmus à Wolverhampton (Royaume-Uni).  lire la suite

Les 20 demandes d'un enfant de parents séparés

LES 20 DEMANDES D’UN ENFANT DE PARENTS SÉPARÉS

(Écrit le 4 mars 2013 par l'association CVP - contre la violence psychologique)
 
Lenfant-et-lécriture
 
« Chère Maman,  Cher Papa ,
 
N’oubliez jamais: je suis l’enfant de vous deux . Maintenant, vous ne vivez plus ensemble, mais j’ai besoin aussi bien de l’un que de l’autre.
 
Ne me demandez pas si j’aime plus l’un ou l’autre. Je vous aime tous les deux tout autant. Ne critiquez donc pas l’autre devant moi. Car cela me fait mal.